Mes fous de Jean-Pierre Martin

Sandor Novick, le narrateur éprouve une empathie singulière avec les fous,

les fêlés croisés sur sa route, où au sein de sa propre famille, il doit endurer la schizophrénie de sa fille, un livre attachant et affectueux sur un sujet sensible.

L’auteur Jean-Pierre Martin sera présent pour une rencontre à la librairie le 27 novembre, réservation obligatoire.

Mes fous de Jean-Pierre Martin aux éditions de l’Olivier

160 pages

17€

Betty de Tiffany Mcdaniel

Un bijou de poésie!

Betty est une jeune fille à la peau brune née d’une mère blanche et d’un père cherokee dans les années 60 dans l’Alabama. On traverse 20 années de la vie de cette famille avec ses tristesses, mais grâce au père celles-ci se transforment en contes et légendes indiennes.


« Betty » de Tiffany Mcdaniel , traduit par FRANCOIS HAPPE, chez GALLMEISTER

720 pages

26€40


#VibreLivre

Il est des hommes qui se perdront toujours de Rebecca Lighieri

Comme un documentaire sur le monde social, avec dureté et folie, c’est palpitant!

Roman d’initiation aux allures de polar dans un bidonville de Marseille entre la ZUP et le quartier gitan.
Trois enfants maltraités en quête d’identité, présentés dans un style cru et sans concession.

Il est des hommes qui se perdront toujours de Rebecca Lighieri chez POL.
384 pages
21€

#VibreLivre