Récit intense et inattendu

A la frontière entre l’Italie et la Suisse, un vieil homme qui vit seul en pleine montagne sous une tente, rencontre une jeune gitane qui fuit sa famille et un mariage arrangé.

Un dialogue va s’installer entre ces deux personnages, et le vieil homme va aider cette jeune femme à prendre un nouveau départ sans dévoiler qui il est vraiment. Erri de Luca nous invite à une partie de mikado au cours de laquelle le plus léger soubresaut peut changer le cours de la partie.

Les règles du Mikado d’Erri de Luca, traduit de l’italien par Danièle Valin, aux éditions Gallimard.

160 pages

18€

Titre trompeur

ce livre ne parle pas d’une torride histoire d’amour,

mais de la rencontre de deux solitaires: un inspecteur du travail obsédé par un meurtre et une journaliste scientifique. Traité comme un polar on remonte l’histoire du meurtre par l’entremise de la science…ingénieux et intriguant.

Fantastique histoire d’amour de Sophie Divry au Seuil

512 pages

24€

#VibreLivre

Tout un livre dans une seule phrase jamais terminée,

ce style particulier ne doit pas vous empêcher de faire une belle découverte. Asle, peintre, qui cherche à dépeindre les images qu’il a en tête, se débrouille comme il peut depuis qu’il est veuf, son quotidien est ponctué de visites chez ses amis, comme son ami alcoolique.

Pas d’intrigue, mais on lit ce texte comme si on pénétrait un flux de conscience, dans un langage hypnotique et spirituel façonné comme une partition musicale.

L’autre nom, septologie I-II de Jon Fosse, traduit du norvégien par JB Coursaud, chez Christian Bourgois

432 pages

23€50

Joute forestière

Les sept filles d’un chasseur d’ours se retrouvent orphelines au fin fond de la forêt primaire finlandaise,

l’occasion pour elles de se confronter au froid, à la faim, mais aussi à l’inconnue: l’homme.

C’est un livre sur le survivalisme et la révolte, car elles sont sans cesse dans la rivalité et l’opposition.

Les filles du chasseur d’ours de Jordhal Anneli, traduit du suédois, à l’observatoire.

23€

#VibreLivre

Géant!

Histoire d’une famille de privilégiés qui gouvernent Wall Street depuis plusieurs générations.

Quatre narrations écrites comme un puzzle que l’on reconstitue au fur et à mesure de la lecture. L’auteur déconstruit ainsi les mythes américains du capitalisme moderne. Une lecture vertigineuse…

Trust (prix Pulitzer 2023) d’Hernan Diaz, traduit de l’américain par NICOLAS RICHARD, aux Éditions De L’olivier.

23€50

#VibreLivre

Un plaisir de réalisme et d’auto-fiction

Talkie, une jeune amérindienne se retrouve en prison après avoir été complice d’un crime à son insu, quelques années plus tard de nouveau libre,

Elle va vivre de sa passion des livres en travaillant dans une librairie. Un livre qui conjugue remarquablement bien la pure fiction agrémentée de fantastique et de fantômes.

La sentence de Louise Erdrich chez Albin Michel, 23€90

Un texte lucide souvent drôle et plein d’autodérision,

Agnès Desarthe nous parle de son projet de création d’un phalanstère, sorte d’hôtel coopératif et utopique qu’elle imagine pour ses vieux jours.

En écrivant elle se souvient de l’immeuble de ses grands parents ou beaucoup vivaient en toute insouciance et avec une certaine joie de vivre.


Le château des rentiers d’Agnès Desarthe, aux éditions de l’Olivier, 19€50