Le roman social de l’année !

Camille apprend que son père est atteint d’un cancer: la tumeur essaime à toute vitesse et trace sa route, au même moment un immense chantier qui va détruire le massif du Meygal et le vivant qui s’y niche se met en place.

Ce livre est l’histoire d’une double lutte. La résistance de Camille, prise en étau entre deux fronts, ouvre peut-être une chance de renaître au pays des sucs volcaniques.Un magnifique premier roman émouvant et généreux, où une jeune femme se reconstruit en mettant toutes ses forces dans les combats qui l’entourent et guérissant ainsi ses propres blessures.


Dessous la dure écorce de Louise Pommeret aux éditions de l’Aube

288 pages

21€

Banal ?

Un couple au bord de la rupture décide de partir en Sicile pour les vacances, le lendemain de leur arrivée, un accident chamboule tout.

Banal ? Pas vraiment, car on se laisse embarquer dans ce périple cocasse écrit dans un style épuré et avec un humour jubilatoire.


Taormine (prix des libraires de Nancy 2022) d’Yves Ravey chez Minuit

144 pages

16€

« Ces derniers jours du quatrième monde… »

La poétesse Amérindienne des USA, Joy Harjo, établit une nouvelle temporalité pour nous parler de ses ancêtres et de ses enfants.

Une ouverture à un nouveau monde qui rentre en résonance entre poésie et récit. Un texte surprenant qui ne laisse pas indifférent…


Carte pour le monde à venir de Joy Harjo chez L’ARBRE A PAROLES

18€


#VibreLivre

Itinéraire d’un looser!

Suite à l’héritage d’un tableau, Benoît Séverac, refait le parcours des migrants qui ont fui la France occupée pendant la guerre.

D’Israël à l’Espagne franquiste et aux Cévennes résistantes, le personnage principal est rattrapé par l’histoire.

Entre passé et présent, on est maintenu en haleine par un personnage d’une banalité déconcertante, et attachante, qui perpétue le devoir de mémoire.

Le tableau du peintre juif de Benoît Séverac à la LA MANUFACTURE DE LIVRE

320 pages

20€90


#VibreLivre

Ceci n’est pas un roman!

Au pays des silences, Olivia Rosenthal, sonde la mémoire des Japonnais sur l’attentat au sarin dans le métro de Tokyo. Les réponses des uns et des autres ne fait que rajouter des questions sur notre mémoire bien sélective.

Une lecture en forme de puzzle, déroutante et interrogative.


« Un singe à ma fenêtre » d’Olivia Rosenthal, chez Vertical

180 pages

17€


#VibreLibre

Le jeudi 15 septembre de 18h à 19h, vous êtes invité.e au pot de rentrée proposé par Valérie Grégis Gusella,

Vous avez déjà participé aux ateliers d’écriture ou aux ateliers de lecture à voix haute?
Vous êtes intéressé.e par les ateliers d’écriture ou de lecture à voix haute? Vous souhaitez partager avec les participants et/ou obtenir des informations relatives aux ateliers?

Autour d’un verre, nous échangerons en présence des « anciens » sur les différents ateliers, nous accueillerons les « nouveaux » et nous vous accueillerons, vous, qui serez juste de passage pour boire un coup et glaner quelques infos… au cas où!
Pour découvrir en amont les prestations de l’association, rendez-vous sur le site www.encorpsentete.com

Haletant!

Dans les années 70 de Pompidou, entre Paris et l’Ardèche de la Souche à Jaujac,

un inspecteur: ancien vétéran de la guerre de Corée va devoir résoudre un crime aux allures de règlement de compte…Une belle reconstitution des années 70 et du milieu gauchiste de l’époque.
« Sommeil de cendres » de Xavier Boissel, chez 10/18

288 pages

14€90
#VibreLivre