Samedi 15 aout, rencontre dédicace avec Angelo Della Spiaggia à la Librairie du Château

Angelo Della Spiaggia sera présent de 10h à 12h pour présenter son livre: Panoptica, à la découverte de la mécanique générale.
Panoptica est un roman en forme de robinsonade moderne. Naïf omniscient, son héros court le vaste monde à la recherche de réponses.

Homo Sapiens Sapiens en diable, il n’a de cesse de penser et de penser qu’il pense. Sur son chemin hasardeux, un rien l’interroge et il cultive sa manie de tout vouloir théoriser. Sa route croise une galerie étonnante de personnages qui, chacun à leur façon, infléchissent sa trajectoire et modifient sa vision du monde.

On ne sait pas grand chose sur l’auteur, Angelo della Spiaggia. Italien peut-être, peut-être pas ; cela n’a sans doute pas d’importance.
Ce que l’on sait, c’est qu’il a mis dix années à écrire ce roman où son héros (qui porte étrangement son nom, mais dans une version administrative) lui sert de véhicule tout terrain pour explorer des territoires aussi divers que la mondialisation, la musique, la peinture, le langage, la folie, la peur, le pouvoir, le tourisme, le paysage, la croyance et bien sûr l’amour. Tout y passe pourrait-on dire, mais c’est avant tout de littérature qu’il est question.

Panoptica, A la découverte de la mécanique générale d’Angelo Della Spiaggia, aux éditions Des Mauvais Sauvages.

378 pages

23€

Jean-Marie Simon à la librairie du Château

Jean-Marie Simon sera présent à la librairie du château le mercredi 11 mars à 18h.

Ethno-conteur, Jean-Marie Simon partage son temps entre le village de Roux en Ardèche et les grands espaces du sud-est Marocain où il vit avec une tribu nomade de pasteurs berbères, les Aït Seghrouchen de Gourrama. Il nous fera part de son témoignage sur cette tribu menacée de disparition à travers des histoires vécues où se mêlent passion et humanité.

Entrée gratuite et réservation obligatoire au 04 75 35 26 20 ou librairieduchateau@orange.fr

Samedi 4 janvier: rencontre et récital avec Bernard Loisel.

Mini récital et dédicace du dernier roman : « Romance » de Bernard Loisel.

Samedi matin à partir de 10h:

« Les voilà qui arrivent » , avait annoncé une gamine, à l’aboiement d’un chien patriote. C’est à Paris que tout a commencé, gamin, assis sur une table… un phonographe dessus et trois disques 78 tours… Les Avé Maria Gounod, Schubert, et l’aubade du Roi d’Ys d’Edouard Lalo. Comment ne pas être emballé par les mélodies de Tino Rossi et de Beniamino Gigli ? Je vous le demande ! Né dans la mouvance de la Seconde Guerre mondiale, pour prendre les routes de l’exode, avec les pluies mortelles du fascisme et de leurs avions mitrailleurs en toile de fond. Et nous, pareils à des nuées plongeant dans les fossés. Encore vivant, rentré à Paris après la Libération, je ne sais quel chemin prendre… Un métier, sans doute, mais aussi un Art. Chant, composition de musiques, écriture. L’orchestration ! Il faut des années… et encore ! « Le temps, cette industrie phénoménale sans pitié eut raison de moi » . Je choisis l’écriture. La peinture des mots, j’écris comme je chante, émotion et ferveur. Arrivé en Ardèche, tombé de mon lit d’un cauchemar. Je relevai le défi grâce aussi à la population ardéchoise pour son accueil croisé, ombre et lumière, sous l’abat-jour. Parisien des faubourgs et du canal Saint-Martin, je n’oublie rien qui ne soit la belle histoire humaine, malgré les difficultés dont elle est harcelée, accablée.« dixit Bernard Loisel